Canada

A l’assaut des Rocheuses canadiennes

2 semaines de roadtrip dans les Rocheuses – mais pourquoi ?

Il y a 2 choses que j’aime particulièrement pendant les vacances : la nature et la chaleur ! Le Canada était donc une destination toute trouvée pour moi ! Wait, What ? Ah ouais non y a un truc qui colle pas là. Oui bon ok j’avoue, le Canada à la base c’était très loin dans ma liste des priorités. Comme quoi des fois il faut savoir saisir les opportunités parce que ça peut vraiment valoir le coup. Ah l’amitié, c’est comme l’amour tiens, qu’est-ce qu’on ferait pas pour ses amis…. Et puis bon, les roadtrips en revanche j’adore. Un roadtrip dans les Rocheuses, pourquoi pas ?

Pourquoi j’ai choisi cette destination ? Un jour Manon, ma collègue et amie (allez mon algue, j’imagine déjà ton émotion en lisant cette phrase) m’annonce « je pars faire un PVT au Canada » (visa Vacances-Travail, d’une durée de 2 ans pour le Canada, 1 an dans quelques autres pays. Ndlr^^). Comme toute personne surprise dans une telle situation je réponds «  je viendrai te voir ». Généralement cela se limite à une parole, suivie d’excuses jusqu’au retour de la personne au pays. Pour nous, l’idée se concrétise.

lac morraine canada

A quelle période partir dans l’Ouest canadien alors ?

On parle dates, car je suis pas la seule à avoir formulé cette fameuse phrase à la va-vite. Ca sera donc pour le début de l’automne, derniers jours de septembre et début octobre. L’été indien au Canada ! C’est supposé être magique, et ça l’est ! Pour ceux qui pensent qu’il n’y a que l’Est du Canada qui vaille le coup pour l’été indien, c’est faux ! Ok vous n’aurez peut-être pas les feuilles d’érable sous toutes leurs teintes orangées, mais niveau paysages multicolores vous serez servis ! Vous aurez toute la route pour l’apprécier, c’est pourquoi l’option roadtrip est adaptée aux Rocheuses.

Je ne regrette pas du tout cette décision. Le Canada à l’automne, c’est extraordinaire. Avec du recul, début-mi septembre aurait été préférable. Fin septembre nous avons eu les premières chutes de neige. C’était superbe également, mais je n’étais juste pas équipée pour. Et puis rappelons-le, mon truc c’est plutôt la chaleur. 0 degré quand tu n’es pas équipé, y a mieux…

route les Rocheuses roadtrip canada

L’hébergement en roadtrip 

Tout d’abord ce qu’il faut savoir c’est que l’ouest du Canada est très cher, notamment toute la partie des Rocheuses, ultra touristique. Le choix d’hébergement peut rapidement être limité. De l’auberge de jeunesse sans eau courante en pleine nature pas si donnée au lodge de luxe, la gamme intermédiaire est très peu représentée, et le pas cher pas si pas cher (si si c’est logique) !

Mon conseil : Hi Hostel et Booking ont été nos meilleurs amis pendant ce séjour, surtout pour trouver des logements à la dernière minute. Nous n’avions rien réservé avant de partir et à cette période de l’année ce n’était pas une bonne idée. Hi hostel propose des réductions de 10% pour les membres, la carte est rapidement rentabilisée. Ce sont pratiquement uniquement des auberges hi hostel que vous trouverez sur le chemin. Je vous conseille donc de la prendre dès le premier jour, c’est-à-dire pas comme moi.

Les auberges de jeunesse restent vraiment la meilleure option et le meilleur rapport qualité/prix. C’est aussi un très bon moyen de rencontrer du monde quand tu voyages seul(e) ou entre ami(e)s. Elles ont vraiment contribué au succès de ce voyage pour nous. L’auberge sans eau courante où tu dois faire attention aux ours en allant aux toilettes. Le dortoir de 40 personnes. Elles ont toutes contribué à la magie du voyage.

ours canada rocheuses

Notre programme des 10 jours de roadtrip dans les Rocheuses

Mon avion atterrissait à Calgary, où nous nous sommes retrouvées. Vous trouverez également des vols pour Vancouver généralement moins chers. Nous n’avions juste pas assez de temps pour tout faire.

Spoiler : ce programme sera composé de beaucoup de lacs (vraiment beaucoup, mais jamais trop), de randonnées, de glaciers et de paysages magnifiques. L’ouest du Canada, c’est vraiment l’idéal pour découvrir les grandes étendues, des lacs aux couleurs toujours différentes. Parfait pour les amoureux de la nature et de grands espaces. Programme juste après ces photos pour donner un avant-gout.

Résumé du programme :

  • Jour 1 : Arrivée à Calgary. Récupération de la voiture de location et nuit proche de l’aéroport. Nous n’avions pas le temps de faire beaucoup plus le premier jour. Idéal donc pour faire le planning et se retrouver.
  • Jour 2 : Direction Banff, à 1h30 de Calgary. Passage par le Visitor Center, idéal pour recueillir de précieux conseils. Nous n’arrivions pas à décider de l’ordre des visites, les conseils météo notamment nous ont beaucoup aidé. Visite des lacs Vermilion, à quelques kilomètres de Banff.
  • Jour 2 : alentours de Banff. Au programme : Lake Louise et Lake Moraine. Deux incontournables qui valent le déplacement. Nous n’avons pas tenté le cliché du canoé sur le lac, vraiment hors de prix. Sur le retour, nous empruntons la Bow Valley Parkway pour profiter au maximum de la journée. Un vue magnifique également. Le lac Morraine et lac Louise sont souvent les incontournables du séjour, à juste titre. Quand vous lirez que les parkings aux alentours sont pris d’assaut, c’est vrai. Des parkings de débordement existent alors, mais il vous faudra prendre l’une des navettes gratuites pour rejoindre les lacs. Anticipez, partez tôt, vraiment tôt…
  • Jour 3 : Johnston Canyon et Ink Pots. Une randonnée assez fréquentée sur les débuts au creux d’un canyon. Heureusement une grande partie des touristes fait demi-tour au bout du canyon et ne va pas jusqu’aux Ink Pots. Il faut compter une heure de marche environ en pleine nature pour déboucher sur un paysage calme et apaisant. Des « trous d’eau » et une rivière seraient une description assez réductrice du lieu. Il vaut pourtant la poursuite de la randonnée.
  • Jour 4 : on prend la route des Glaciers, direction Jasper. Notre premier lac : le lac Peyto. Plusieurs randonnées sont possibles autour du lac, nous avons choisi une des courtes, le long d’un des côtés seulement de ce lac en étoile. Je suis partie avec une photographe, ce qui fait que l’on passe notre temps à nous arrêter en bord de route pour prendre des photos. Bon, les paysages sont tous vraiment superbes alors je comprends… Prochaine randonnée de la journée : Parker Ridge, qui mène au Saskatchewan glacier. Merci les chaussures de rando Décathlon achetées juste avant de partir, elles m’ont sauvée dans la neige. La montée n’est pas évidente avec la neige/boue, mais la vue vaut vraiment la montée.
  • Jour 5 : après une nuit dans notre « wild hostel », nous arrivons à Jasper. Première rando du jour : les 5 lacs. Un incontournable également de la région, une belle rando.
  • Jour 6 : alentours de Jasper. Au programme : Maligne Canyon et lac Edith, ainsi que les Hot Springs de Miette. Les sources d’eau chaude, le mega bonus de la journée. La route n’était pas simple avec la neige, mais se retrouver dehors par 0 degré, dans une eau très chaude, c’est magique.
  • Jour 7 : Parc Yoho et Lac Emeraude. Encore un lac très connu de l’ouest canadien. La montagne se reflète dans ce lac aux couleurs somptueuses.
  • Jour 8 : alentours de Golden
  • Jour 9 : fin du roadtrip dans les Rocheuses et retour vers Calgary. Evidemment on s’arrête encore une fois autant que possible.
  • Jour 10 : visite de Calgary. Une journée nous a suffit, la ville est sympa mais je ne conseille pas forcément plus. J’y retrouvais également un ami rencontré un Australie, la cerise sur le gâteau. Une bonne manière de clôturer ce voyage.

A la base, le Canada ne m’attirait pas du tout. Trop touristique, trop froid, pas sur ma liste. Pourtant ça a vraiment été une découverte incroyable. Des paysages à couper le souffle, des « c’est trop beau » tous les 3 mètres…

C’est également une destination idéale si l’on voyage seul(e). C’est vraiment safe et les rencontres sont faciles.

Pour plus de conseils, je vous recommande le blog de Manon qui a fait son PVT là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *